Estimez votre date d’accouchement


Prévoir la date d’accouchement de son enfant peut aider notamment à s’organiser au mieux à l’occasion de cet évènement familial de première importance. Préparer la chambre du nouveau né, poser son congé maternité, suivre les cours de relaxation de la maternité, et tout ce qui peut aider à mettre un enfant au monde dans les meilleures conditions possibles. Toutefois, même en calculant au plus prés d’après les méthodes des professionnels de santé, l’accouchement reste un acte naturel qui ne se cantonne pas à des formules mathématiques. Nous allons tout de même vous donner quelques conseils pour prévoir votre date d’accouchement au mieux.

Quatorze jours après les dernières règles

Quatorze jours après les dernières règles, voilà ce que les professionnels de santé fixent comme date de conception. Pour définir cette date, ils se réfèrent aux dates de cycles communiqués par la future maman. Pourquoi quatorze jours ? Simplement parce que c’est le milieu d’un cycle classique de 28 jours, et que c’est à ce moment que l’ovulation se produit. A partir de cette date de conception, l’obstétricien compte 39 semaines de grossesse pour prévoir la date d’accouchement. Ces 39 semaines de grossesse correspondent à 41 semaines d’aménorrhée, c'est-à-dire de période sans règles (les deux semaines d’aménorrhée supplémentaires à la grossesse représentent les quatorze jours suivant les règles, et précédant l’ovulation).



Une date approximative

Bien évidemment, l’heureux événement ne se produit pas forcément au bout de 39 semaines de grossesse. Il arrive bien souvent qu’un enfant arrive quelques semaines avant. Jusqu’à trois semaines d’avance ne représentent rien d’inquiétant, le bébé est alors formé et apte à sortir. En revanche, un accouchement plus tardif est en général déclenché, car un bébé qui dépasse de plus d’une semaine la date d’accouchement prévue peut connaître des complications.

Les échographies

Tout au long de la grossesse, la maman est suivie de prés par son obstétricien et passe divers examens comme les échographies. L’une des plus importantes est celle des trois mois où il est possible, si on le souhaite, de connaître le sexe de l’enfant. Trois à quatre échographies sont pratiquées durant la grossesse. L’obstétricien peut alors constater la bonne santé de l’enfant, mais il peut également le mesurer afin de pouvoir confirmer ou infirmer la date d’accouchement prévue. Dans tous les cas, bébé arrivera quand le moment sera propice pour lui, et sa naissance ne sera que plus belle si maman est préservée du stress.