Estimez le coût de votre assurance moto


Lorsque l’on prévoit d’acheter une moto, le calcul du coût de l’assurance est une donnée à prendre en compte dans la globalité de la dépense. Encore davantage que pour le calcul de coût d’une voiture, le calcul d’une assurance moto nécessite une certaine réflexion en amont. En effet, la moto est un véhicule qui est considéré par les assureurs, parfois à tort, comme un véhicule de loisir, contrairement à l’auto qui paraît indispensable dans un foyer. Pire, la moto est souvent taxée de représenter un risque supérieur sur la route. Toute cette image du deux roues est à mettre en exergue avec l’évolution, ces dernières années, du nombre de pilotes qui sont arrivés sur les routes. Et notamment des personnes titulaires du permis voiture qui se voient offrir la possibilité de prendre le guidon d’une cylindrée légère sans autre examen nécessaire à passer. En bref, puissance du moteur, âge du conducteur, expérience routière et zone géographique sont les premiers facteurs pris en compte par les assureurs pour le calcul de l’assurance moto.

Le calcul d’une assurance moto en quelques points

Le calcul d’une assurance moto dépend de plusieurs facteurs, et tout comme pour une automobile le profil du conducteur est très important. Mais dans le cas d’une moto l’historique du conducteur devient doublement essentiel : d’une part via le coefficient de bonus malus acquis au cours de l’historique de l’assuré, et d’autre part de par l’expérience du conducteur en nombre d’années. Car dans le monde de l’assurance moto, être jeune conducteur est un véritable fardeau. D’ailleurs, depuis ces dernières années la législation a changé et impose un plafond de cylindrée maximum pendant deux ans après l’obtention du permis A (qui est le permis pour les motos de grosses cylindrées).

Un autre phénomène a fait son apparition avec la recrudescence des motos sur nos routes, et pas toujours des grosses cylindrées justement. En effet, il est désormais possible de piloter une moto d’un maximum de 125 cm³ en étant titulaire du permis B (le permis officiel pour la conduite de véhicules particuliers à quatre roues) depuis plus de deux ans. Cette mesure, conjuguée à la difficulté croissante de circuler en ville et sur les grandes artères, particulièrement aux heures de pointe, a mené à une augmentation significative du nombre de conducteurs de motos sur nos routes. Mais ces pilotes sont lâchés sur la route sans aucune autre sorte de formation, alors que la conduite d’une moto diffère sensiblement de celle d’une voiture, notamment au niveau des réflexes à adopter. De ce fait, certaines compagnies d’assurance notent en noir ces conducteurs de voiture qui passent à une moto légère, tandis que d’autres compagnies surtaxent les motards avec permis A lorsqu’ils chevauchent des motos puissantes.

Un autre point essentiel dans le calcul de l’assurance moto effectué par les assureurs est le lieu de stationnement de la moto. Une moto qui dort à l’extérieur, dans la rue, sensibles au vol ou aux dégradations, est la hantise des assurances. Pouvoir la stationner dans un endroit fermé et sécurisé peut faire sensiblement baisser les garanties contre le vol.

En bref, il est important de demander plusieurs devis à différentes compagnies d’assurance pour obtenir le meilleur calcul de son assurance moto.

L’assurance moto pour quel modèle de moto ?



Nous l’avons vu, les cylindrées trop puissantes sont surtaxées au niveau des primes d’assurance, et les cylindrées légères n’inspirent pas la confiance des assureurs.

Mais le milieu de la moto est un monde de passionnés et des assureurs spécialisés ont vu le jour pour mieux répondre aux différents besoins des motards. Ainsi, l’on retrouve des compagnies spécialisées dans :

  • les motos de loisirs verts
  • les motos de collection
  • les motos de circuit
  • les motos personnalisées