Le montant de sa retraite


Le calcul de la retraite est une préoccupation majeure pour toutes les personnes encore en activité professionnelle, mais aussi pour les autres, qui souhaitent pouvoir établir un budget prévisionnel selon la pension qui leur sera accordée à l’issue de leur carrière d’actif.

Trouver sa caisse de retraite

Différentes caisses de retraite existent selon le métier exercé ou le secteur d’activité professionnelle de chacun des cotisants. Un salarié ne dépend pas de la même caisse de retraite qu’un fonctionnaire ou qu’un agent non titulaire, tout comme un commerçant cotise à une caisse différente de celle d’un indépendant ou d’un professionnel libéral.

Pour les salariés du secteur privé, la caisse de retraite de base est la Cnav, Caisse nationale d’assurance vieillesse. C’est la même caisse que celle des salariés cadres du secteur privé, en ce qui concerne le montant de pension principal.

En revanche, pour les cotisants à une caisse de retraite complémentaire, les salariés non cadres dépendent de l’Arrco, Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés. Tandis que les salariés cadres du secteur privé dépendent aussi bien de l’Arrco que de l’Agirc, Association générale des institutions de retraite des cadres.

Pour les agents de la fonction publique, les choses sont un peu plus compliquées. Le statut d’agent de la fonction publique se divise en deux catégories : les fonctionnaires et les agents non titulaires. Au sein même des fonctionnaires titulaires, trois catégories d’emplois se distinguent :

  • fonctionnaire d’Etat
  • fonctionnaire territorial
  • fonctionnaire hospitalier

Ces catégories n’entrent pas en ligne de compte pour trouver la caisse de retraite principale ainsi que la caisse de retraite complémentaire des agents non titulaires.

Pour un fonctionnaire d’Etat titulaire, la caisse de retraite principale est le service des retraites de l’Etat, et la caisse de retraite complémentaire est la RAFP, Retraite additionnelle de la fonction publique.

Pour un fonctionnaire territorial ou hospitalier, ce sont les mêmes caisses de retraite qui entrent en jeu. Il s’agit de la CNRACL, Caisse nationale de retraites des agents de collectivités locales, qui gère la pension de base, tandis que la RAFP s’occupe de collecter et reverser les montants de retraites complémentaires.

Enfin, pour les agents non titulaires, quel que soit le type d’emploi qu’ils occupent dans la fonction publique (fonctionnaire d’Etat, territorial ou hospitalier), la gestion de la retraite est confiée à la Cnav, tout comme pour les salariés du secteur public. Leur caisse de retraite complémentaire est quant à elle l’Ircantec, Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques.

Pour en savoir plus, consultez nos fiches calculer sa retraite de fonctionnaire, calculer sa retraite complémentaire, et calculer sa retraite de cadre.

Calculer sa retraite



La retraite est calculée et versée par le régime général de la sécurité sociale. Pour calculer sa retraite une formule de calcul simple est déterminée. Toute la difficulté consiste en la définition et le calcul exacts des éléments demandés.

Cette formule de calcul se décompose comme suit :

  • Montant de la pension de retraite principale = salaire annuel moyen x taux de la pension x (durée d’assurance au régime général de sécurité sociale / durée de référence pour obtenir une pension à taux plein)

A la lecture de cette formule, l’on comprend immédiatement que pour percevoir une pension de retraite à taux plein, il est nécessaire d’avoir cotisé à l’assurance vieillesse du régime général pendant une durée au moins égale à la durée de référence pour obtenir une pension à taux plein.

Ce calcul de retraite de base ne prend pas en compte les montants éventuellement versés au titre des cotisations de retraites complémentaires. Le calcul de la retraite complémentaire se base sur les règles propres aux caisses Agirc et Arrco.