Comprendre l’évolution des taux de change


Le taux de change est la valeur dont est créditée une devise par rapport à une autre. En effet, un euro n’équivaut pas à un dollar, qui n’équivaut pas à un yen. Chaque jour, les taux de change évoluent, parfois doucement, parfois soudainement. Mais pourquoi une telle variation ? Qu’est ce qui rend l’économie si instable, et se voit capable de dévaloriser une monnaie pour causer à termes l’effondrement d’un pays tout entier ? Nous allons voir ensemble que les taux de change répondent à un certain nombre de règles, et que leur propriété variable vient d’un évènement historique daté des années 70.

Cruels taux de change

Avec leur système flottant, les taux de change peuvent mettre à mal certaines économies, et notamment celles des pays émergeants. Par exemple, au milieu des années 90, le dollar a vu sa valeur augmenter de 30 % en trois ans. Mais cette hausse chez les uns s’accompagne forcément d’une baisse chez les autres. Par conséquent, ce sont les Etats les plus modestes, les monnaies les moins développées, qui ont du subir une baisse pour compenser. Par la suite, l’avènement de l’Euro a fait perdre 75 % de sa valeur au dollar, entraînant la chute d’institutions bancaires établies et générant la crise des subprimes qui a mis des centaines de familles à la rue.



Les années 70

Les années 70, le disco, la sortie du bourbier du Viêt-Nam, et un Richard Nixon alors président des Etats Unis en proie à des dossiers terriblement délicats à traiter. Parmi eux, peut être encore pire que le watergate, les taux de change. Rappelons nous que la valeur d’une monnaie est directement dépendante de la masse d’or que détient son pays. Si l’on fait marcher la presse à billets, et que ceux-ci dépassent la masse d’or, ils perdent inéluctablement de leur valeur intrinsèque et l’on tombe alors en pleine inflation. C’est pourtant le système qui a officié depuis la fin de la seconde guerre mondiale, sous le nom de système Bretton Woods, pour assurer un taux de change fixe (tant que personne n’abuse de sa presse à billets). Ce taux de change fixe permettait d’assurer la pérennité de tous les petits pays face aux gros mais empêchait le développement des plus ambitieux.

Le 15 août 1970, face à la baisse inquiétante du stock d’or au sein de la Réserve Fédérale américaine, Richard Nixon annonce que le dollar ne sera désormais plus convertible en or. Conséquence, un système flottant pour déterminer la valeur de cette monnaie de première importance au niveau mondial.