Les enjeux d’un euro fort ou faible


L’arrivée et la mise en place de l’Euro au 1er janvier 2001 ne se sont pas faites sans mal. Changer la monnaie de plusieurs pays, et obliger des populations de plusieurs dizaines de millions de personnes à réapprendre à calculer le coût de la vie au quotidien n’est pas anodin. Pour faire passer la pilule, les élites nous ont affirmé que l’Euro serait une monnaie capable de terrasser le roi Dollar, et ils avaient raison. Le Dollar n’est pas mort, mais il a été grièvement blessé par l’arrivée de l’Euro. Mais est ce bien là tout ce qu’il faut en retirer. Tout est il aussi simple qu’un combat avec un gagnant et un perdant. Et bien non, car lorsqu’une devise prend le dessus, ce n’est pas forcément un pays entier qui en sort gagnant. Nous allons voir ensemble quels sont les avantages d’un euro fort, et d’un euro faible, car il peut y en avoir aussi dans ce cas là.

Avantages de l’Euro fort

Un Euro fort, c’est ce que nous avons depuis plusieurs années. Les avantages peuvent paraître évidents comme en premier lieu sur les échanges commerciaux. Par exemple, avec le Dollar qui connaît une valeur inférieure, la contrepartie est intéressante pour les européens sur les achats de marchandises. Pour faire simple, imaginons que vous vouliez acheter un pull en Amérique. Celui-ci est affiché à 30 $. Ce prix est déterminé en fonction de la situation économique du pays où il est vendu. Avec un dollar très fort, ce même pull vaudrait bien plus que 30 $. Si vous achetez ce produit via un site, vous allez le payer en €. Il vaudra alors environ 25 €, ce qui représente pas loin de 17 % d’écart.

D’une façon plus généraliste, l’Euro fort attire les investisseurs étrangers qui participent à la création de richesses et à l’augmentation du PIB.



Avantages de l’Euro faible

L’Euro faible peut aussi présenter des avantages en boostant les ventes de produits à l’exportation, dans le schéma inverse que celui que nous venons de voir avec le pull à 30 $. Ces exportations créeraient forcément des emplois et permettraient d’assoir une économie plus stable et plus saine. D’un autre côté, ces travailleurs connaîtraient un pouvoir d’achat moindre. Finalement, d’un point de vue économique général les chiffres seraient meilleurs sur le papier, mais au final avec un Euro faible la vie coûterait plus à cher à tout un chacun.