Comment payer l’impôt sur le revenu ?


Le paiement de l’impôt sur le revenu peut être opéré de façon dématérialisée ou par remise physique du règlement. Le montant peut être réglé en intégralité, par acomptes, ou encore par mensualités. Le contribuable n’a pas toujours le choix du procédé selon l’importance de son imposition. Voyons ensemble comment payer l’impôt sur le revenu.

Numéraire, chèque, Tip, virement

Jusqu’à 300 € d’impôt, le contribuable peut payer en espèces en se rendant directement à l’antenne du Trésor Public dont il dépend. Il peut aussi s’acquitter de son règlement par chèque, par titre interbancaire de paiement (Tip) ou encore par virement bancaire jusqu’à 30 000 €. Au-delà, le code général des impôt impose l’utilisation d’un moyen de paiement dématérialisé tel que le prélèvement automatique (qu’il soit étalé mensuellement sur l’année, ou en une fois à l’échéance), ou le paiement en ligne directement sur l’espace personnel du site Web des impôts.

Les crédit d'impôts pour des travaux

Un autre bon moyen d'épargner, c'est tout simplement d'investir. Vous pouvez par exemple économiser de l'argent grâce aux crédit d'impots liés à des travaux de rénovation de votre logement. Pourquoi ne pas en profiter ? Nous vous proposons de recevoir des devis gratuits sur les travaux de votre choix



Par prélèvement mensuel

Le contribuable peut choisir d’étaler le paiement de ses impôts sur dix mois afin de ne pas avoir un montant exorbitant à régler à l’échéance. Le prélèvement mensuel exige une adhésion volontaire de la part du contribuable qui doit en faire la demande auprès de son service des impôts. Pour l’année 2015, la date limite de demande d’adhésion au prélèvement mensuel est le 16 février. Ainsi, le 16 mars, le contribuable se voit prélevé le montant de trois mois d’imposition (janvier, février et mars). Pour prévoir cette dépense, il suffit de diviser le montant de votre impôt par 12 et de multiplier le résultat obtenu par trois. Le montant de l’impôt divisé par 12 définit les autres prélèvements qui vont s’étaler d’avril à décembre.

Par acomptes

Le paiement de l’impôt par acomptes (aussi appelé tiers prévisionnel) est certainement le moyen qui est historiquement le plus répandu chez les contribuables français. Ce procédé se base sur le montant réglé l’année précédente afin de calculer les deux premiers acomptes, et régularise le montant dû au dernier acompte, en fonction de la déclaration effectuée sur l’année en cours. Pour bénéficier de ce mode de paiement il faut que l’impôt de l’année précédente ait été au moins égal à 347 €.

Chaque acompte est prélevé au trimestre. Pour l’année 2015, les dates de prélèvement des acomptes sont :

  • 16 février
  • 15 mai
  • 15 septembre


En cas de télépaiement, les délais sont reportés aux :

  • 21 février
  • 20 mai
  • 20 septembre