Calculer votre prime de déménagement


La prime de déménagement est une aide fournie par la CAF, caisse d’allocations familiales, dans le cadre des frais engendrés par une famille lors de son changement de domicile. Délivrée sous condition de ressources et de situation familiale, la prime de déménagement est une aide sociale qui couvre, dans un certain plafond, les coûts engendrés par un prestataire de déménagement, ou bien encore la location d’un véhicule adapté, les frais d’essence, de péage d’autoroute,…

Pour s’assurer de bien percevoir sa prime de déménagement, la demande auprès de la CAF doit être faite dans les règles. Nous vous expliquons ici toutes les conditions d’attributions mais aussi la méthode de calcul de la prime de déménagement. Tout comme le calcul des aides au logement, il faut savoir procéder au calcul de la prime de déménagement pour être certain d’obtenir l’intégralité de ses droits.

Les conditions pour obtenir la prime de déménagement

Tout comme pour le calcul des APL, le calcul de la prime de déménagement se base tout autant sur la situation familiale que sur les conditions de ressources du foyer allocataire. En effet, la prime de déménagement s’adresse en premier lieu aux familles nombreuses qui sont peut être plus facilement en situation économique difficile, voir certaines fois de précarité, et qui doivent déménager afin de pouvoir jouir d’un logement suffisamment grand pour pouvoir accueillir tous les membres du foyer. Ainsi, pour pouvoir prétendre à la prime de déménagement, le foyer allocataire doit compter au moins trois enfants à charge. Ces enfants peuvent être nés, ou à naître. Cela signifie qu’un foyer avec deux enfants, et une maman en situation de grossesse, peut demander cette prime. De même, un seul enfant au foyer, et des jumeaux attendus ouvrent droit à ce dossier.

Par enfant à charge, l’administration entend un enfant qui est mineur et qui ne perçoit pas de revenus, ou encore un enfant majeur qui est rattaché au foyer fiscal de ses parents, et ce jusqu’à l’âge de 21 ans. Dans le cas d’un enfant infirme ou handicapé, la condition d’âge n’est plus prise en compte si l’invalidité de l’enfant l’empêche de subvenir par lui-même à ses besoins.

Autre condition pour prétendre à la prime de déménagement, la date de naissance du dernier enfant du foyer. En effet, pour que la prime soit accordée, il faut que le déménagement ait lieu entre le 1er jour du mois civil qui suit la fin du troisième mois de grossesse et le dernier jour du mois précédent le deuxième anniversaire de l’enfant.

Par exemple, pour un enfant né le 1er juillet 2016, le déménagement devra avoir eu lieu entre le 1er janvier 2016 et le 30 juin 2018.

Enfin, le foyer allocataire qui fait une demande de prime de déménagement auprès de sa CAF doit déjà être titulaire de l’APL, allocation personnalisée au logement, ou de l’ALF, allocation de logement familiale.

Ensuite, pour être valable, le dossier de demande de prime de déménagement doit être adressé à la CAF dont dépend l’allocataire dans les six mois qui suivent la date du déménagement.



Montant de la prime de déménagement

Voici les montants de la prime de déménagement qui sont en vigueur et que chaque foyer allocataire peut obtenir sous conditions de ressources. Le montant versé est égal aux frais réels engendrés par le déménagement sur présentation de justificatifs : facture de société de déménagement, facture de location de véhicule, tickets d’essence ou de péage.

Le résultat du calcul de la prime de déménagement ne peut toutefois pas dépasser le montant plafonné de 974 ,90 € pour un foyer qui compte trois enfants à charge. Plafond auquel les familles plus nombreuses peuvent ajouter 81,24 € par enfant supplémentaire.

Par exemple, le plafond pour une famille de cinq enfants est de 1 137,38 € (974,90 + 81,24 + 81,24).