1. Actus
  2. Fiscalité & Impôts
  3. Calculer les congés payés en cas de maladie

Calculer les congés payés en cas de maladie


Conges payés

Par principe, les salariés bénéficient de 2,5 jours de congés payés chaque mois. À condition d’avoir été présent tout au long de la période de référence. Et pour cause, l’acquisition des congés payés se calcule en fonction du temps de travail effectif. Alors comment calculer les congés payés en cas de maladie ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Comprendre la notion de travail effectif

Pour savoir comment calculer les congés payés en cas de maladie, il faut d’abord revenir sur la notion de temps de travail effectif.

Définition et principe

Au sens de l’article L3121-1 du code de travail, le temps de travail effectif est la période pendant laquelle “le salarié est à la disposition de l’employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles.”

Au regard de cette définition, le temps de travail effectif correspond à son activité professionnelle. Et ce, qu’il soit présent au sein de l’entreprise ou en télétravail, dès lors qu’il est soumis aux directives du chef d’entreprise.

En revanche, lorsque le salarié est chez lui malade, sans pouvoir travailler, il est légitime d’affirmer qu’il n’est pas à la disposition de son employeur. Ce faisant, l’arrêt maladie ne semble pas assimilé à du temps de travail effectif.

En réalité, la situation est plus complexe, puisque certaines absences peuvent être considérées comme du temps de travail effectif. Les arrêts maladie en font-ils partie ?

Quelles absences sont assimilées à du temps de travail effectif ?

Afin de favoriser les droits des salariés en matière de vacances, l’article L3141-5 du Code du travail prévoit que certaines absences sont considérées comme du temps de travail effectif pour la détermination de la durée du congé.  Il s’agit des périodes suivantes :

  • les suspensions du contrat de travail survenues suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle ;
  • les congés de maternité, paternité ou d’adoption ;
  • les congés payés non utilisés l’année précédente ;
  • les jours de repos prévus par la loi ou les accords collectifs ;
  • les périodes de service national à un titre quelconque.

Utiliser un logiciel pour suivre les absences des salariés

Entre les jours travaillés et les absences (assimilées ou non à du temps de travail effectif), le calcul des congés payés peut s’avérer un véritable casse-tête pour les services RH. Si par principe, les salariés ont droit à 30 jours ouvrables de congés payés pour une année de travail complète, la réalité est beaucoup plus complexe. Alors pour calculer les congés payés en cas d’arrêt maladie ou toute autre absence, il est préférable d’utiliser un logiciel de gestion des congés et un logiciel de paie adaptés.

Les conséquences d’un arrêt maladie sur les congés payés

Est-ce que la maladie est du temps de travail effectif ?

Comme vu précédemment, les absences pour cause de maladie qui arrivent pendant la période d’acquisition des congés payés (du 1er juin au 31 mai de l’année suivante) ne sont pas assimilées à du temps de travail effectif. Sauf si ces arrêts maladie trouvent leur origine dans l’activité professionnelle du salarié.

Si le salarié subit une grippe, une angine ou toute autre affection l’empêchant d’aller travailler, ses droits aux vacances diffèrent. Il faudra donc décompter les congés payés en cas de maladie.

Est-ce qu’un salarié perd ses droits aux congés payés en arrêt maladie ?

Si les arrêts maladie ne sont pas considérés comme du temps de travail effectif, le Code du travail prévoit que “l’absence du salarié ne peut avoir pour effet d’entraîner une réduction de ses droits à congé plus que proportionnelle à la durée de cette absence.”

Il n’y a donc pas de perte de congés suite à un arrêt maladie dans la limite de quatre semaines d’arrêt maladie par an (soit 48 semaines travaillées sur 52). C’est ce qu’on appelle le système des équivalences.

Mais au-delà de ces quatre semaines, comment calculer les congés payés en cas de maladie ?

Dans ce cadre, voici les méthodes de calcul :

  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 4 semaines de travail effectif ou
  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 20 jours de travail effectif (dès lors que ces horaires sont répartis sur 5 jours par semaine)
  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 22 jours de travail effectif (dès lors que ces horaires sont répartis sur 5 jours 1/2 par semaine)
  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 24 jours de travail effectif (dès lors que ces horaires sont répartis sur 6 jours par semaine).

C’est la solution la plus favorable au salarié qui permet de calculer le nombre de jours de congés payés en arrêt maladie.

Que se passe-t-il quand un salarié est en arrêt de travail pendant ses vacances ?

Bonne nouvelle pour les salariés qui tombent malades pendant leurs vacances, ils pourront bénéficier d’un report de congés. À condition bien sûr d’effectuer toutes les démarches nécessaires pour se déclarer en arrêt maladie.

Par principe, les salariés bénéficient de 2,5 jours de congés payés chaque mois. À condition d’avoir été présent tout au long de la période de référence. Et pour cause, l’acquisition des congés payés se calcule en fonction du temps de travail effectif. Alors comment calculer les congés payés en cas de maladie ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Comprendre la notion de travail effectif

Pour savoir comment calculer les congés payés en cas de maladie, il faut d’abord revenir sur la notion de temps de travail effectif.

Définition et principe

Au sens de l’article L3121-1 du code de travail, le temps de travail effectif est la période pendant laquelle “le salarié est à la disposition de l’employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles.”

Au regard de cette définition, le temps de travail effectif correspond à son activité professionnelle. Et ce, qu’il soit présent au sein de l’entreprise ou en télétravail, dès lors qu’il est soumis aux directives du chef d’entreprise.

En revanche, lorsque le salarié est chez lui malade, sans pouvoir travailler, il est légitime d’affirmer qu’il n’est pas à la disposition de son employeur. Ce faisant, l’arrêt maladie ne semble pas assimilé à du temps de travail effectif.

En réalité, la situation est plus complexe, puisque certaines absences peuvent être considérées comme du temps de travail effectif. Les arrêts maladie en font-ils partie ?

Quelles absences sont assimilées à du temps de travail effectif ?

Afin de favoriser les droits des salariés en matière de vacances, l’article L3141-5 du Code du travail prévoit que certaines absences sont considérées comme du temps de travail effectif pour la détermination de la durée du congé.  Il s’agit des périodes suivantes :

  • les suspensions du contrat de travail survenues suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle ;
  • les congés de maternité, paternité ou d’adoption ;
  • les congés payés non utilisés l’année précédente ;
  • les jours de repos prévus par la loi ou les accords collectifs ;
  • les périodes de service national à un titre quelconque.

Utiliser un logiciel pour suivre les absences des salariés

Entre les jours travaillés et les absences (assimilées ou non à du temps de travail effectif), le calcul des congés payés peut s’avérer un véritable casse-tête pour les services RH. Si par principe, les salariés ont droit à 30 jours ouvrables de congés payés pour une année de travail complète, la réalité est beaucoup plus complexe. Alors pour calculer les congés payés en cas d’arrêt maladie ou toute autre absence, il est préférable d’utiliser un logiciel de gestion des congés et un logiciel de paie adaptés.

Les conséquences d’un arrêt maladie sur les congés payés

Est-ce que la maladie est du temps de travail effectif ?

Comme vu précédemment, les absences pour cause de maladie qui arrivent pendant la période d’acquisition des congés payés (du 1er juin au 31 mai de l’année suivante) ne sont pas assimilées à du temps de travail effectif. Sauf si ces arrêts maladie trouvent leur origine dans l’activité professionnelle du salarié.

Si le salarié subit une grippe, une angine ou toute autre affection l’empêchant d’aller travailler, ses droits aux vacances diffèrent. Il faudra donc décompter les congés payés en cas de maladie.

Est-ce qu’un salarié perd ses droits aux congés payés en arrêt maladie ?

Si les arrêts maladie ne sont pas considérés comme du temps de travail effectif, le Code du travail prévoit que “l’absence du salarié ne peut avoir pour effet d’entraîner une réduction de ses droits à congé plus que proportionnelle à la durée de cette absence.”

Il n’y a donc pas de perte de congés suite à un arrêt maladie dans la limite de quatre semaines d’arrêt maladie par an (soit 48 semaines travaillées sur 52). C’est ce qu’on appelle le système des équivalences.

Mais au-delà de ces quatre semaines, comment calculer les congés payés en cas de maladie ?

Dans ce cadre, voici les méthodes de calcul :

  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 4 semaines de travail effectif ou
  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 20 jours de travail effectif (dès lors que ces horaires sont répartis sur 5 jours par semaine)
  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 22 jours de travail effectif (dès lors que ces horaires sont répartis sur 5 jours 1/2 par semaine)
  • 2,5 jours ouvrables pour chaque période de 24 jours de travail effectif (dès lors que ces horaires sont répartis sur 6 jours par semaine).

C’est la solution la plus favorable au salarié qui permet de calculer le nombre de jours de congés payés en arrêt maladie.

Que se passe-t-il quand un salarié est en arrêt de travail pendant ses vacances ?

Bonne nouvelle pour les salariés qui tombent malades pendant leurs vacances, ils pourront bénéficier d’un report de congés. À condition bien sûr d’effectuer toutes les démarches nécessaires pour se déclarer en arrêt maladie.

sebastien
Sébastien

Les sujets de fiscalité

Voir toutes ses publications
Dans la même thématique
Immobilier
Récupération des avoirs du 2ème pilier en Suisse : pourquoi contacter des professionnels ? La récupération des avoirs du 2ème pilier en Suisse constitue une démarche importante pour de nombreux retraités ou expatriés. Ce processus, souvent empreint de complexité, nécessite une attention particulière et une compréhension approfondie des règles en vigueur. Faire appel à des professionnels spécialisés dans ce domaine peut se révéler être une décision judicieuse. Explorons les raisons pour lesquelles il est essentiel de solliciter des experts pour la récupération de ces fonds, tout en mettant en lumière les avantages et les précautions à prendre. Sébastien
estimation immo impots
Estimer la valeur de son bien immobilier pour la déclaration d'impôts Pour les propriétaire d'un bien immobilier, la déclaration d'impôts peut faire figure d'épouvantail et représenter une véritable source de stress. Votre bien immobilier prenant de la valeur avec le temps, il est donc normal de répercuter cette valeur sur votre déclaration d'impôts, afin que votre patrimoine immobilier soit estimé au plus juste. Toutefois, c'est une opération qui peut avoir un impact significatif sur le montant des impôts que vous devrez payer. Si vous voulez donc rester en règle avec l'administration fiscale et éviter toute mauvaise surprise lors d'un contrôle, voici nos conseils. Sébastien
Calcul de l’effet de levier en finance
Comprendre la fiscalité du portage salarial On en parle souvent sur notre site, et c'est logique, puisque le portage salarial a le vent en poupe. Porté par le regain d'intérêt pour la création d'entreprise depuis plus de 10 ans, le portage salarial représente une alternative de plus en plus prisée par ceux qui cherchent à combiner l’autonomie professionnelle et les avantages du statut de salarié. Toutefois, cette solution hybride présente des spécificités fiscales qu’il est crucial d’appréhender pour optimiser sa situation. Sébastien
Dernières actualités
CAF
Assurance loyer impayés et assurance habitation : comprendre les différences Il existe des variations de prix significatives sur l'assurance habitation, en fonction de la région dans laquelle se trouve l'habitation. Comprendre ces différences et savoir comment optimiser son choix permet de réaliser des économies considérables tout en bénéficiant d'une couverture adaptée. Voyons donc sur Calculer.com quelles régions françaises disposent des tarifs d'assurance habitation les plus attractifs. Sébastien
investissement etranger
Pourquoi et comment investir à l'étranger ? On évoque sur Calculer.com les opportunités d'investissement et de placements plutôt orientés sur le marché français. Toutefois l'investissement international présente aussi une opportunité intéressante, à condition d'être bien accompagné et de savoir où regarder ;) L'investissement à l'étranger attire en effet de plus en plus d'investisseurs désireux de diversifier leurs portefeuilles et maximiser leur rentabilité, sans se limiter au marché hexagonal. Cette stratégie offre non seulement des opportunités uniques mais comporte aussi des risques et défis spécifiques. Sébastien
Immobilier
Récupération des avoirs du 2ème pilier en Suisse : pourquoi contacter des professionnels ? La récupération des avoirs du 2ème pilier en Suisse constitue une démarche importante pour de nombreux retraités ou expatriés. Ce processus, souvent empreint de complexité, nécessite une attention particulière et une compréhension approfondie des règles en vigueur. Faire appel à des professionnels spécialisés dans ce domaine peut se révéler être une décision judicieuse. Explorons les raisons pour lesquelles il est essentiel de solliciter des experts pour la récupération de ces fonds, tout en mettant en lumière les avantages et les précautions à prendre. Sébastien
estimation immo impots
Estimer la valeur de son bien immobilier pour la déclaration d'impôts Pour les propriétaire d'un bien immobilier, la déclaration d'impôts peut faire figure d'épouvantail et représenter une véritable source de stress. Votre bien immobilier prenant de la valeur avec le temps, il est donc normal de répercuter cette valeur sur votre déclaration d'impôts, afin que votre patrimoine immobilier soit estimé au plus juste. Toutefois, c'est une opération qui peut avoir un impact significatif sur le montant des impôts que vous devrez payer. Si vous voulez donc rester en règle avec l'administration fiscale et éviter toute mauvaise surprise lors d'un contrôle, voici nos conseils. Sébastien
Calcul de l’effet de levier en finance
Comprendre la fiscalité du portage salarial On en parle souvent sur notre site, et c'est logique, puisque le portage salarial a le vent en poupe. Porté par le regain d'intérêt pour la création d'entreprise depuis plus de 10 ans, le portage salarial représente une alternative de plus en plus prisée par ceux qui cherchent à combiner l’autonomie professionnelle et les avantages du statut de salarié. Toutefois, cette solution hybride présente des spécificités fiscales qu’il est crucial d’appréhender pour optimiser sa situation. Sébastien
Les outils et simulateurs dédiés à la gestion de patrimoine
Comment devenir conseiller en gestion de patrimoine : Études, missions et carrières Cela fait quelques années maintenant que le métier de conseiller en gestion de patrimoine attire un nombre croissant de professionnels venus de divers horizons, notamment du domaine financier et fiscal (notamment du côté des experts-comptables). Alors que le métier a longtemps eu une image "ringarde" et peu attractif, les candidats se sont rendus compte qu'il offrait une carrière prometteuse avec des perspectives d'évolution intéressantes. Etant donné que nous traitons sur Calculer.com du sujet sous toutes ces coutures, il nous a semblé logique de faire un petit focus sur ce métier. Pour ceux qui aspirent à rejoindre ce secteur dynamique, comprendre les missions principales, les salaires typiques, ainsi que les études nécessaires est crucial. Sébastien
pret taux zero
Le prêt à taux zéro en 2024 : tout savoir sur les conditions, les montants et la durée A l'origine, le PTZ est né en 1995, sous l'impulsion de Pierre-André Périssol, ministre du logement dans le gouvernement français d'Alain Juppé. Dispositif clé pour favoriser l'accession à la propriété pour de nombreux ménages en France, elle avait pour objectif d'aider les Français aux revenus modestes à devenir "primo-accédants à la propriété" (propriétaires pour la première fois de leur résidence principale). Sébastien