1. Actus
  2. Entreprises
  3. Portage salarial : comprendre les coûts et le comparer aux autres statuts

Portage salarial : comprendre les coûts et le comparer aux autres statuts


Portage salarial : comprendre les coûts et le comparer aux autres statuts

Dans le paysage actuel du marché du travail, de plus en plus d’indépendants se tournent vers des solutions flexibles pour exercer leur activité. Le portage salarial est l’une de ces options qui suscite un intérêt croissant. Pour faire le bon choix entre les différents statuts possibles, il est essentiel d’avoir une compréhension claire des coûts liés au portage, ainsi que de ses avantages et inconvénients comparativement à l’auto-entreprise et à l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Voici quelques informations utiles pour vous aider à mieux choisir.

Les coûts liés au portage salarial

Globalement, les frais liés au portage salarial sont principalement constitués de la facturation induite par la société de portage à laquelle vous faites appel (vous pouvez pour cela faire une simulation sur des outils en ligne comme simulationportagesalarial.com). Ces frais permettent de prendre en charge toute la gestion administrative, sociale et fiscale liée à votre activité. Ils incluent :

  • Frais de fonctionnement : traitement de la paie, paperasserie administrative, etc.
  • Frais de gestion : comptabilité, juridique, etc.
  • Cotisations sociales (salarié et employeur) et charges patronales : retraite, prévoyance, santé, assurance chômage, etc.
  • Taxe de formation, taxe APE, contribution AGEFIPH, etc.

Ces coûts peuvent varier d’une société à l’autre, mais il est couramment admis qu’ils représentent entre 5 % et 10 % du chiffre d’affaires généré par le travailleur porté (ils varient aussi en fonction de la qualité de l’accompagnement, et n’allez pas non plus tout de suite vers la société avec les frais les plus faibles).

Pourquoi les coûts sont-ils si élevés ?

Il est important de noter que ces frais de gestion élevés s’expliquent en grande partie par la mise à disposition d’une palette complète de services dont bénéficie le salarié porté. En effet, ces derniers ont accès à toute une série de prestations pouvant faciliter le développement de leur activité :

  • Accompagnement personnalisé (conseil juridique, comptable, gestion de projet, etc.)
  • Réseaux professionnels et networking
  • Formation continue et montée en compétences
  • Mutuelle d’entreprise, prévoyance et retraite
  • Assurance en responsabilité civile professionnelle

En somme, en choisissant le portage salarial, vous signez un contrat de travail avec la société de portage et gardez tous les avantages liés au statut de salarié, tout en exerçant votre activité en totale autonomie.

Avantages et inconvénients du portage salarial

Afin de peser correctement les pour et les contre du portage salarial, voici une liste non exhaustive des avantages et inconvénients à considérer :

Avantages

  • Statut de salarié : protection sociale, cotisations retraite et chômage, mutuelle d’entreprise, etc.
  • Simplicité administrative : la société de portage gère pour vous les démarches administratives, fiscales et sociales liées à votre activité.
  • Accompagnement personnalisé : conseils, formation continue, soutien dans le développement de votre activité.
  • Réseaux professionnels : accès aux ressources et au networking de la société de portage.
  • Flexibilité : possibilité de cumuler plusieurs missions pour différentes entreprises ou clients.

Inconvénients

  • Frais de gestion élevés : entre 5 % et 10 % du chiffre d’affaires généré.
  • Délai de paiement : dépendance vis-à-vis de la société de portage pour le versement des salaires, qui peut induire un délai plus long qu’en tant que travailleur indépendant.
  • Contrôle de l’activité : obligation de rendre compte à la société de portage sur certains aspects de son activité, même si ce contrôle reste limité.

Comparaison avec les autres statuts

Le choix d’un statut professionnel ne se fait pas en vase clos. Pour bien comprendre les différences entre les options à votre disposition, voici quelques éléments clés de comparaison entre le portage salarial et les autres statuts :

Portage salarial vs Auto-entrepreneur

Auto-entrepreneur :

  • Frais de gestion réduits (environ 25 % du CA pour les prestations de services)
  • Simplicité administrative : déclarations en ligne et charges sociales déductibles
  • Statut d’indépendant sans protection sociale complète (pas de chômage, cumul des trimestres de retraite limité)
  • Aucun accompagnement professionnel ou formation proposée
  • Plafond de chiffre d’affaires assez faible (72 600 € pour les prestations de service en 2020)

Portage salarial vs EURL

EURL :

  • Statut d’indépendant avec une responsabilité limitée à la hauteur du capital social investi
  • Plus grande autonomie dans la gestion de l’activité et des décisions liées à la société
  • Coûts de gestion plus élevés qu’un auto-entrepreneur, mais moins que ceux du portage salarial
  • Démarches administratives complexes : création et immatriculation de la société, obligations comptables et fiscales (TVA, IS, etc.)
  • Pas d’accès aux mêmes avantages sociaux que le salariat classique

En somme, le choix du statut idéal pour exercer votre activité dépendra essentiellement de vos objectifs professionnels, de votre niveau d’expertise et du degré d’autonomie que vous souhaitez. Quelle que soit l’option retenue, il importe d’envisager scrupuleusement les coûts associés, ainsi que les implications en termes de couverture sociale, fiscale et administrative.

sebastien
Sébastien

Les sujets de fiscalité

Voir toutes ses publications
Dans la même thématique
Remise
Calculer une remise Le calcul d’une remise peut avoir de nombreuses utilités dans la vie et plus particulièrement dans nos habitudes de consommations. Nous rencontrons régulièrement dans notre quotidien des articles remisés, que ce soit en faisant les courses au supermarché, ou lors de nos achats de vêtements, de chaussures en période de solde. 5%, 10%, 30%, il est tout même important de savoir à quel montant en € cela correspond au final. Il faut distinguer plusieurs types de remise, les remises commerciales, remises comptables ou remises marketing. Pas besoin de calculatrice pour arriver à calculer les montants, Calculer.com vous dit tout ! Sébastien
Dernières actualités
comparateur energie
Comparer les offres d'énergie : électricité, gaz et fioul La crise énergétique survenue depuis le début de la guerre en Ukraine en 2022 a profondément modifié notre perception du sujet. La consommation énergétique est en effet une préoccupation majeure aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, qui plus est dans des métiers où les dépenses énergétiques représentent un coût non négligeable des charges. Dans ce contexte, la réduction des dépenses et un premier pas, mais le choix du bon contrat d'énergie l'est tout autant, face à la multitude d'offres disponibles sur le marché. Comparer les différents contrats (d'électricité, de gaz et de fioul) en fonction de sa situation est donc devenu indispensable. Sébastien