Comment calculer le coût d'une assurance hospitalisation


Une maladie, un accident ou encore une blessure est en général difficile à prévoir avec certitude. Ces situations arrivent très vite et peuvent s’avérer très coûteuses lorsque le patient ne dispose pas d’une assurance ou lorsqu’il est mal assuré. Afin d’anticiper ces imprévus, il est crucial de souscrire à une bonne assurance hospitalisation en complément à une assurance santé traditionnelle pour vous et votre famille.

Qu’est-ce que l'assurance hospitalisation ?

L’assurance hospitalisation est une mutuelle particulière qui permet d’éviter de mauvaises surprises financières et administratives liées à une hospitalisation. Elle consiste en effet en une assurance complémentaire santé à l’assurance maladie (car la sécurité sociale ne prend pas en charge tous les frais médicaux) destinée à vous assurer les frais d’hospitalisation élevés. Elle est valable aussi bien pour les hospitalisations de courte durée que pour celles de longue durée.

Toutefois, à la différence des mutuelles santé classiques qui assurent seulement les frais liés aux dépenses chez le médecin, le dentiste, le pharmacien ou l’opticien, l’assurance hospitalisation ne couvre que les dépenses liées à un séjour en structure hospitalière.

En effet, l’assurance maladie couvre partiellement les frais médicaux à hauteur de 80 %. Ainsi, elle prend partiellement en charge les frais liés aux dépassements d’honoraires, à la garde d’enfant, aux transports à l’hôpital ou à la chambre individuelle. C’est également le cas des forfaits journaliers d’hospitalisation, de la perte de salaire associé à un arrêt de travail, etc.

Les 20 % restant reviennent à la charge du patient. Ce montant peut être important (allant jusqu’à des centaines de milliers d’euros) en fonction de la durée du séjour du patient à l’hôpital et de la complexité de l’opération subie. Le patient a donc tout intérêt à souscrire une assurance habitation.



Une assurance hospitalisation est-elle obligatoire ?

Dans certains pays, une assurance hospitalisation n’est pas obligatoire. En revanche, elle est fortement recommandée en raison des frais d’hôpitaux très élevés liés à l’admission, à la prise en charge médicale et aux traitements. Ce type d’assurance n’est pas un luxe, car certains frais médicaux peuvent s’élever à des milliers d’euros et seulement une partie est couverte par l’assurance maladie. Par ailleurs, si vous avez plusieurs résidences, vous devez souscrire à une assurance habitation pour votre résidence principale et pour les secondaires.

Que couvre-t-elle ?

Généralement, les assurances hospitalisation couvrent les frais des soins pré et post hospitalisation pour que le patient n’ait pas à se soucier du coût de son séjour hospitalier. Elle couvre en effet les 20 % des frais non pris en charge par la mutuelle classique. Il s’agit notamment des dépassements hors honoraires, des suppléments de confort, du forfait journalier hospitalier, de la garde d’enfant, etc.

Puisqu'il est difficile de prévoir les catastrophes naturelles, un cambriolage, un vandalisme, le dégât des eaux, les cas de sinistre, il est indispensable de souscrire une assurance multirisque habitation pour anticiper les imprévus. Ainsi, que vous soyez propriétaire ou locataire, la loi vous oblige à souscrire à un contrat d’assurance multirisque habitation (mrh) couvrant les dommages électriques et les dommages causés par un incendie, les catastrophes naturelles, les bris de glace, etc.

À qui s’adresse une assurance hospitalisation ?

Toute personne physique ou morale désirant anticiper les frais médicaux d’une hospitalisation peut souscrire à une assurance hospitalisation. En effet, ce type d’assurance s’adresse en principe aux personnes :

  • de moins de 30-35 ans ;
  • qui sont seules ;
  • qui estiment qu’elles payent leur assurance santé traditionnelle trop cher ;
  • qui possèdent un budget limité ou encore
  • aux personnes en bonne santé.


Les personnes qui souscrivent à une assurance hospitalisation peuvent porter le titre de bénéficiaire ou de souscripteur.

Le souscripteur

C’est la personne qui souscrit à une mutuelle hospitalisation. C’est en effet celui qui constitue le capital hospitalisation auprès de l’établissement assureur. Ce dernier peut souscrire en son propre nom, au nom de sa famille ou au nom de toute autre personne. C’est lui qui détermine la garantie, les prestations que doit prendre en compte l’assurance et qui fixe les modalités d’exécution de l’assurance hospitalisation. De plus, c’est au souscripteur que revient la responsabilité de désigner les bénéficiaires.

Le bénéficiaire

C’est la personne qui bénéficie principalement du contrat d’assurance hospitalisation. Il est désigné par le souscripteur. Il peut s’agir de l’épouse, des enfants, des parents, des frères, des sœurs et des proches du souscripteur.

Les conditions de souscription d'une assurance hospitalisation

L'assurance hospitalisation est valable aussi bien dans les établissements hospitaliers publics que dans les hôpitaux privés. Elle constitue un contrat spécifique ou une alternative en complément à l'assurance maladie. De plus, dans certaines assurances hospitalisation, il existe des clauses de prise en charge tant sur le territoire national qu'à l'étranger.

En outre, lorsque le souscripteur est âgé de plus de 65 ans, il sera soumis à un questionnaire médical. Sur la base des résultats du questionnaire, le souscripteur peut être refusé. En effet, après 69 ans, il n'est plus possible de souscrire à une assurance hospitalisation. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est fortement conseillé de le faire le plus tôt possible et avant l'âge de 69 ans.

Assurance hospitalisation : un contrat spécifique



Ici, l'intéressé souscrit pour une assurance hospitalisation seule. En effet, le souscripteur choisit cette option pour bénéficier d'une couverture minimale. Celle-ci prendra uniquement en compte des situations ou actes graves nécessitant un passage dans une structure hospitalière ou dans une clinique. Cela lui permet ainsi d'éviter de payer une assurance complète.

Ce type de contrat ne prend donc en charge que les frais réels associés à une hospitalisation en clinique, une hospitalisation à domicile ou en hôpital. Il faut préciser que ce contrat d'assurance ne prendra jamais en compte les frais de soins ou de consultations optiques, dentistes, courants ou de médecine douce.

Les types de remboursement et les frais couverts par une assurance hospitalisation

Les types de remboursement et les frais couverts par une assurance hospitalisation varient en fonction de la formule d'assurance à laquelle vous souscrivez. En effet, il existe 3 niveaux ou formules d'indemnisations à savoir :

  • la formule de base,
  • la formule intermédiaire et
  • la formule haut de gamme ou complète.

La formule de base prend en charge uniquement les 20 % non supportés par l'assurance maladie. Ces derniers constituent le ticket modérateur hors dépassement honoraire. La formule intermédiaire quant à elle couvre entre 150 et 250 % des tarifs conventionnés. Par contre, la formule complète peut prendre en charge jusqu'à 400 % ou même prendre en charge le remboursement aux frais réels.

L'assurance hospitalisation assure ainsi plusieurs remboursements à savoir :

  • Le remboursement du forfait journalier hospitalier, qui correspond aux frais journaliers engendrés par l'hébergement du patient ;
  • Le remboursement des forfaits pour certains actes médicaux ;
  • Le remboursement des suppléments pour le confort personnel (téléphone, Télévision, chambre individuelle...) ;
  • Le remboursement des dépassements hors honoraires.

Concernant les frais couverts par le régime d'assurance hospitalisation, la formule unique présente un taux de 200 % pour les actes de chirurgie et de spécialité. Ce taux est de 100 % pour les analyses de laboratoires, la radiologie, les auxiliaires médicaux, les frais de transport et de séjour. Ce sera 50 euros par jour pour frais de chambre particulière et 20 euros par jour pour les frais de chambre accompagnant.

Combien coûte une assurance hospitalisation ?



Avant tout, il faut préciser que la prime d'une telle assurance varie en fonction du prestataire. En effet, selon le niveau de garantie et l'âge, il existe des différences dans les prix de l'assurance hospitalisation. Ainsi, le montant des cotisations varie entre 5 et 50 euros par mois. Par ailleurs, en dehors de l'assurance maladie et de son complément, souscrire à une assurance habitation présente également de nombreux avantages.

Le minimum légal exigé ne protège ni les biens mobiliers d'une valeur à neuf de l'assuré ni la responsabilité civile en cas de dommages causés à l'occupant ou à une tierce personne. Ainsi, la souscription à une formule élevée d'assurance multirisque habitation assure la garantie responsabilité civile du souscripteur et assure également une protection juridique de ce dernier. Le tarif de souscription est variable en fonction du niveau de garantie. Après souscription, l'assureur délivre une attestation d’assurance au souscripteur.