1. Actus
  2. Entreprises
  3. Calcul de votre seuil de rentabilité

Calcul de votre seuil de rentabilité


Calcul en ligne

Le calcul du seuil de rentabilité est un impératif ou pour tout entrepreneur désireux de créer sa structure, comme pour tous les chefs d’entreprises chevronnés qui veulent avoir la maîtrise de leurs chiffres, et se doter d’une vision à plus ou moins long terme. Le seuil de rentabilité représente le moment, certain diront à l’euro prés, où les charges engendrées par l’activité de l’entreprise sont couvertes par les rentrées de recettes. Au-delà de ce seuil, l’activité atteint l’objectif tant espéré du bénéfice. A l’international, le terme de seuil de rentabilité prend les noms de « break-even » ou de « pay-back ». Avec notre outil, et nos conseils, calculez le seuil de rentabilité de votre structure ou de votre projet.

Seuil de rentabilite

Votre seuil de rentabilité est de

Tout l’intérêt de définir son seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité permet de répondre à deux grandes questions qui sont essentielles, l’une lors de la création d’une entreprise ou du lancement d’un produit, l’autre à tout moment de l’existence de la vie d’une entreprise.

En amont d’un projet de création d’entreprise, il est indispensable de répondre à cette question : « Quand l’entreprise sera-t-elle rentable ? ». Si vous ne vous la posez pas directement, l’expert-comptable ou la structure qui vous accompagnera lors de votre création aura tôt fait de vous la poser pour évaluer le degré de maturité de votre projet, et par là-même, votre sérieux.

Par conséquence directe, cela ramène à « Comment l’entreprise sera-t-elle rentable ? ». Ces deux problématiques principales doivent conditionner de nombreuses décisions et beaucoup de réflexion de la part de l’entrepreneur créateur. Ensuite, lors de la vie d’une entreprise, connaître son seuil de rentabilité permet de rester maître de ses dépenses et de ses investissements, mais aussi de poser une autre question, ou plutôt deux autres questions similaires :

  • si l’entreprise ne fonctionne pas au niveau espéré, il faut alors se demander « pourquoi l’entreprise n’est elle pas rentable ? ». Le but du jeu est alors de pouvoir minimiser tous les postes de charge qui peuvent l’être, et de prendre des nouveaux objectifs pour l’entreprise. Si malgré ces dispositions, la situation financière ne s’améliore pas, c’est qu’il faut entièrement repenser le projet.
  • en revanche, si l’activité se développe correctement, il est toujours bon de prendre du recul et de pouvoir se poser la question : « pourquoi l’entreprise est elle rentable ? ». Répondre à cette interrogation permet de préciser les clés de la réussite de l’activité, et éventuellement de s’y concentrer d’avantage pour augmenter d’avantage la rentabilité, et par conséquent la marge bénéficiaire.

L’intérêt de définir précisément son seuil de rentabilité va donc se concentrer sur les points suivants :

  • définition de la date à laquelle l’entreprise va commencer à faire des bénéfices
  • définition exacte des coûts engendrés par l’entreprise
  • utilisation de la contribution, qui permet de ne pas imputer de charges fixes sur un poste déficitaire
  • montant de chiffre à atteindre, et donc définition des objectifs
  • marge réellement dégagée, ou manque à gagner subi
  • si la situation économique se dégrade, les décideurs peuvent mesurer le risque qu’ils prennent à maintenir l’activité

Calculez le seuil de rentabilité

Le calcul du seuil de rentabilité peut répondre à une formule simple, qui toutefois nécessite de connaître quelques chiffres importants au préalable. Deux méthodes s’affrontent sur ce crédo, la méthode comptable simple, et la méthode basée sur la marge. La première se base d’avantage sur le chiffre d’affaires, tandis que la deuxième met en avant la marge bénéficiaire.

La méthode comptable simple

Calculez votre seuil de rentabilité avec la méthode comptable simple en exprimant une simple formule :

  • CA – (CV + CF) ≥ 0.

Dans cette formule, s’entendent :

  • CA : chiffre d’affaires
  • CV : charges variables (ce sont les charges qui évoluent avec l’activité comme la consommation de fournitures, de matières premières, la main d’œuvre, etc…)
  • CF : charges fixes (ce sont les charges qui sont invariables, que l’activité se développe ou non, telles que le loyer ou le bail commercial, tous les frais de structure liés, les amortissements de matériel, etc…)

La méthode basée sur la marge

L’autre façon de calculer son seuil de rentabilité est d’appliquer la méthode basée sur la marge. Dans cette formule, l’on rajoute qui est la marge sur coût variable (nommée MCV). Cette marge sur coût variable est obtenue en soustrayant du chiffre d’affaires les charges variables :

  • CF / Taux de MCV ≥ 0

ou

  • (CA x CF) / MCV ≥ 0

En complément de lecture sur le calcul du seuil de rentabilité nous vous proposons l’article suivant :

sebastien
Sébastien

Les sujets de fiscalité

Voir toutes ses publications
Dans la même thématique
Dernières actualités
comparateur energie
Comparer les offres d'énergie : électricité, gaz et fioul La crise énergétique survenue depuis le début de la guerre en Ukraine en 2022 a profondément modifié notre perception du sujet. La consommation énergétique est en effet une préoccupation majeure aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, qui plus est dans des métiers où les dépenses énergétiques représentent un coût non négligeable des charges. Dans ce contexte, la réduction des dépenses et un premier pas, mais le choix du bon contrat d'énergie l'est tout autant, face à la multitude d'offres disponibles sur le marché. Comparer les différents contrats (d'électricité, de gaz et de fioul) en fonction de sa situation est donc devenu indispensable. Sébastien