Calcul du coût d'un garde-meuble


Alors que le Covid-19 a complètement changé la donne sur le marché immobilier en France, qu’en est-il chez nos voisins européens et en particulier en Suisse ? En France, on remarque en effet une évolution fortement liée à l’exode de nombreux parisiens suite aux confinements successifs. Sans aller jusqu’à faire baisser le prix au m2 dans la capitale, la situation récente a eu pour effet de doper les prix dans les villes de taille moyenne (Angers, Orléans, etc.) qui sont de nouveaux plébiscitées pour leur cadre de vie.

Nous allons donc voir si la Suisse a conne des variations identiques ou si le marché est plutôt différent.

Le marché de l’immobilier en Suisse

En Suisse aussi, l’immobilier a connu une évolution forte durant l’année 2020, évolution qui semble se poursuivre en 2021 même si elle sera sans doute moins forte.

Mais de quoi parle-t-on ? Déjà, d’une hausse du prix des biens avec un impact beaucoup plus fort sur les zones excentrées. Comme en France, le télétravail et le changement des modes de travail a poussé les salariés à regarder un peu plus loin dans leurs recherches, quitte à s’éloigner un peu des grands centres urbains.

La demande des logements en propriété reste donc élevée et alors que de nombreux experts tablaient sur une stagnation voire une baisse de la demande en raison du Covid, cette baisse n’a pas eu lieu et le marché se porte bien, d’autant que le coût des prêts immobiliers reste toujours très avantageux pour les emprunteurs.

Les comparaisons avec les autres pays européens

Même constat chez nos voisins européens. La France en est l’exemple parfait et même si le prix des loyers comme du m2 a tendance à augmenter, on constate que la crise du Covid n’a pas impacté le marché à la baisse. La demande a plutôt évolué, donnant davantage d’attractivité aux petites et moyennes villes où il fait bon vivre (surtout en période de confinement).

Les variations par canton

Mais revenons maintenant en Suisse. Quelles sont les tendances par canton et que peut-on en retenir ?

Nous voyons déjà que les prix moyens au m2 restent élevés (supérieurs à 8 000 CHF soit plus de 8 000€) autour de Bâle, Zug et surtout Genève. L’attractivité de ces zones d’emploi qui attirent de nombreux travailleurs fait monter mécaniquement les prix, rendant l’accès à la propriété parfois compliqué dans ces régions.

A l’inverse, les zones de Neufchatel, Fribourg, Bern ou Sion font partie des zones où le prix au m2 est le plus accessible (c’est-à-dire sous les 6 000 CHF). Ce sont en effet des zones moins denses en population, mais qui connaissent une attractivité plus forte ces derniers temps.

Comment estimer son bien en Suisse ?

Pour les suisses ou même des français souhaitant s’installer en Suisse, il est donc important de savoir estimer le prix de son bien. Pour cela, vous avez de nombreuses solutions, de l’agence immobilière locale (si vous connaissez déjà la zone qui vous intéresse) au site Internet comme le site realadvisor.ch - prix de l'immobilier en Suisse. Faites en tout cas confiance à un acteur local, qui connaît bien le marché et la zone que vous recherchez afin d’être au plus près du prix juste et d’éviter les approximations.