1. Actus
  2. Aides
  3. Calcul de prime de précarité

Calcul de prime de précarité


Prime et indemnité

La prime de précarité n’a en réalité rien d’une prime, mais il s’agit en fait d’une indemnité versée au travailleur qui, sans contrat à durée indéterminée, se retrouve régulièrement entre deux contrats à durée déterminée ou entre deux missions d’intérim. La prime de précarité a donc pour but de fournir une indemnité supplémentaire à ces salariés aux statuts fragiles. Simple à définir, cette prime de précarité est versée dès lors qu’un contrat ou qu’une mission touche à sa fin et ne sont pas relayés par un contrat de travail. Grâce à nos informations, et à notre calculateur ci-dessus, calculez la prime de précarité que vous devez toucher, ou que vous devez verser.

Votre prime de précarité

Indemnité de précarité * :
(*) Attention, ceci est l'indemnité légale de précarité, au taux légal à 10%. Votre accord de branche ou convention collective peut prévoir un autre taux d'indemnisation.

Calculez la prime de précarité

Le calcul de la prime de précarité est simplissime. En effet, cette indemnité correspond à 10 % des rémunérations brutes perçues au cours de la durée des CDD ou des contrats intérim dans l’entreprise. Si plusieurs contrats ont été enchaînés, ils doivent tous compter dans le calcul de la prime de précarité. Simplement :

  • prime de précarité = 10 % des rémunérations brutes perçues

Par rémunérations brutes perçues, s’entendent toutes les rémunérations des derniers contrats du salarié, même si ceux-ci ont été reconduits (par exemple, un employé ayant contracté un CDD de 3 mois, qui s’est prolongé d’un deuxième CDD de 3 mois, verra sa prime de précarité calculée sur les rémunérations des 6 derniers mois). Ce taux forfaitaire de 10 % est fixé par le code du travail comme le minimum légal en termes de prime de précarité. Toutefois, selon les cas, la convention collective d’une entreprise ou un accord de branche peut proposer des dispositions plus favorables pour le salarié.

A noter, dans certains secteurs, cette indemnité est limitée à hauteur de 6 %. Cette mesure s’adresse aux activités qui connaissent un turn-over important au niveau de leurs effectifs.

Qui sont les bénéficiaires ?

Le code du travail précise les conditions dans lesquelles un salarié peut bénéficier de la prime de précarité. L’article L 1243-B stipule que : « Lorsque, à l’issue d’un contrat de travail à durée déterminée, les relations contractuelles de travail ne se poursuivent pas par un contrat de travail à durée indéterminée, le salarié a droit, à titre de complément de salaire, à une indemnité destinée à compenser la précarité de sa situation ».

En revanche, la prime de précarité n’est pas due si :

  • le CDD ou la mission d’intérim est rompu par anticipation à l’initiative du salarié
  • le contrat est rompu suite à une faute grave ou lourde du salarié
  • le salarié à refusé de signer un CDI suite à son CDD
  • le contrat de travail est un contrat saisonnier

Autre exception, les emplois aidés par l’Etat ne bénéficient pas de la prime de précarité. Sont donc exclus de cette indemnité :

  • les contrats d’apprentissage
  • les contrats de professionnalisation
  • les contrats d’avenir
  • les contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE)
  • les contrats d’insertion revenu minimum d’activité (CI-RMA)
  • les contrats emploi-jeune
  • les contrats initiative emploi (CIE)

Toutefois, là encore, des dispositions plus favorables aux salariés peuvent figurer dans la convention collective de l’entreprise ou dans un accord de branche. Ce sont alors ces dispositions qui sont prises en compte au moment de la fin de contrat.

A noter également que la prime de précarité se destine uniquement aux employés du secteur privé. Ainsi, les contractuels de la fonction publique ne peuvent pas prétendre à cette indemnité.

Versement de la prime de précarité

La prime de précarité est versée au salarié sur son dernier bulletin de paie, celui du dernier mois du contrat en cours et non renouvelé. Elle intègre totalement le montant de la rémunération brute et se voit de ce fait imposable en intégralité au titre de l’impôt sur le revenu, et totalement assujettie aux charges sociales (maladie, vieillesse, chômage,…) et à la CSG (contribution sociale généralisée) et à la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale).

Solde de tout compte

Le montant de la prime de précarité est indiqué sur le solde de tout compte remis au salarié à l’issu de son CDD, au même titre que les autres indemnités de départ.

 

En complément de lecture sur la prime de précarité en France nous vous proposont les articles suivant:

sebastien
Sébastien

Les sujets de fiscalité

Voir toutes ses publications
Dans la même thématique
Dernières actualités
interets holding
Optimiser sa fiscalité d'entreprise : l'art de facturer via une holding C'est le schéma "à la mode" chez les freelance et que l'on voit de plus en plus : le recours à une holding pour optimiser sa fiscalité et faciliter les investissements pro. En effet, l'utilisation d'une holding pour gérer les facturations entre entreprises du même groupe présente de nombreux avantages financiers, qui ne sont plus réservés aux grands groupes. Particulièrement attrayante pour les freelances et les PME, cette stratégie intéresse vivement les freelances et nous allons vous expliquer un peu plus précisément son intérêt, et surtout quelles sont les erreurs à ne pas commettre ! Sébastien
devenir comptable
Devenir comptable : votre guide complet de reconversion On parle beaucoup en ce moment des métiers en tension, comme ceux de l’hôtellerie-restauration ou le BTP, pour lesquels il est parfois compliqué de trouver des salariés compétents. On pense toutefois moins au secteur de la comptabilité, dont les difficultés de recrutement sont réelles. Pour pallier cette pénurie de profils, la profession (sous l’impulsion de l’Ordre des Experts-Comptables notamment) a encouragé l’éclosion de nombreuses formations initiales ou en reconversion, qui permettent aujourd’hui d’accéder facilement aux métiers de la comptabilité. Focus rapide sur les formations et diplômes en question, si jamais vous vous posez la question d’une reconversion dans le milieu. Sébastien
strategie croissance
Stratégies de croissance : comment les intérêts composés accélèrent votre épargne L'épargne est une pratique financière essentielle pour sécuriser votre avenir, mais c'est la manière dont vous la faites fructifier qui peut véritablement transformer votre patrimoine. Parmi les stratégies de croissance de l'épargne, les intérêts composés sont souvent considérés comme la huitième merveille du monde financier. Ils représentent un moyen puissant d'accélérer la croissance de votre épargne sans effort supplémentaire de votre part. Sébastien
plan per
Le Plan d'Epargne Retraite : notre guide complet La récente réforme des retraites a fait couler beaucoup d'encre et mis beaucoup de monde dans la rue. Elle a surtout montré le décalage entre une opinion fière de ses acquis sociaux (et prête, fort justement, à les défendre), et un gouvernement soucieux de retrouver l'équilibre dans le financement des retraites, avec une vision long terme qui assurera la pérennité du système. C'est dans ce contexte que l'intérêt du PER (Plan d'Épargne Retraite) a connu un véritable boom, attirant à lui nombre de questions, et un réel engouement. Pour y voir un peu plus clair, Calculer.com vous a donc préparé un guide complet sur le sujet ! Sébastien
Main d’oeuvre
Créer votre propre entreprise de construction : Ce que vous devez savoir Lancer une entreprise de construction peut être une entreprise très gratifiante, étant donné la demande constante pour de nouveaux bâtiments, des rénovations et des projets d'infrastructure. Cependant, c'est aussi un domaine qui nécessite des connaissances importantes, une préparation et une planification stratégique pour le naviguer avec succès. Voici ce que vous devez savoir pour solidement poser la fondation de votre entreprise de construction. Sébastien
comparateur energie
Comparer les offres d'énergie : électricité, gaz et fioul La crise énergétique survenue depuis le début de la guerre en Ukraine en 2022 a profondément modifié notre perception du sujet. La consommation énergétique est en effet une préoccupation majeure aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, qui plus est dans des métiers où les dépenses énergétiques représentent un coût non négligeable des charges. Dans ce contexte, la réduction des dépenses et un premier pas, mais le choix du bon contrat d'énergie l'est tout autant, face à la multitude d'offres disponibles sur le marché. Comparer les différents contrats (d'électricité, de gaz et de fioul) en fonction de sa situation est donc devenu indispensable. Sébastien