Convertir un volume en m³


A la différence de l’aire qui ne prend en compte que la longueur et la largeur d’une forme, le volume s’intéresse lui à trois dimensions en y ajoutant la profondeur. Calculer un volume en m³ n’est pas compliqué en soi si l’on a les bonnes formules, et surtout les bonnes côtes du contenant à vérifier. Si l’on connaît, l’on peut calculer un volume en m³ très simplement. Voyons ensemble ces connaissances géométriques qui vous permettront peut être un jour de résoudre un problème de bricolage ou d’acheter un contenant adapté à vos besoins.

Calculer un volume en m³

De la même façon que le calcul d’une superficie en m² se fait en multipliant un côté par un autre, le calcul du volume en m³ se fait en utilisant la puissance 3. S’il s’agit d’une forme régulière, l’opération est extrêmement simple. Prenons l’exemple du carré pour le calcul de l’aire, il suffit de multiplier la longueur du côté par elle-même. Dés lors qu’il s’agit d’un rectangle, il faut multiplier la longueur par la largeur. Ce sont finalement les mêmes opérations.

Le volume en m³

Pour calculer un volume en m³ nous allons nous baser sur un cube, comme pour un stère de bois. Ce dernier connaît une arête de 1 m, que l’on met au cube. C'est-à-dire 1³, soit 1 x 1 x 1 = 1 m³. Imaginons maintenant que l’arête soit de 2 m. Cela nous donne un volume de 2³ = 2 x 2 x 2 = 8 m³.

La conversion en m³

Si l’on utilise des mesures autres que le mètre pour calculer le volume, une simple conversion suffit à obtenir un résultat en m³. Prenons pour exemple un cube dont la longueur de l’arête est exprimée en cm³. Ce cube est doté d’une arête de 252 cm. En convertissant les données d’origine à savoir 252 cm = 2,52 m, l’opération est donc : 2,52 x 2,52 x 2,52 = 16,003008 m³.

Les formes avec volume



En géométrie, plusieurs types de figures sont dotées d’une profondeur qui les rend mesurables en terme de volume. C’est notamment le cas :

  • du cube, prisme aux faces sont carrées, égales et superposables (c’est finalement un carré avec une dimension supplémentaire)
  • du parallélépipède, qui est formé de six parallélogrammes (c’est un parallélogramme avec une dimension supplémentaire)
  • du cylindre dont la particularité est de posséder une base et un sommet identiques et parallèles
  • le cône
  • la sphère