1. Actus
  2. Entreprises
  3. Guide pour calculer son salaire en freelance selon les différents statuts

Guide pour calculer son salaire en freelance selon les différents statuts


Calculer son salaire en freelance

Le choix de se lancer en tant que travailleur indépendant (osons le terme freelance, bien plus joli) implique de vous poser la question du statut. Portage salarial, auto-entrepreneur, EURL, SASU, etc. : chacun de ces statuts a ses propres spécificités, notamment en ce qui concerne le calcul du salaire et les frais et charges associés. Petit tour d’horizon du sujet afin de comparer les avantages de chaque statut.

Portage salarial : un statut particulier pour les freelances

Le portage salarial est une solution intéressante pour les freelances qui souhaitent bénéficier du statut de salarié tout en conservant leur autonomie. Le meilleur des deux mondes en somme 🙂 Il permet en effet de déléguer la gestion administrative et sociale de votre activité à une société de portage (il en existe pas mal en France, comme Cegelem), qui devient alors votre employeur.

Calcul du salaire en portage salarial

Effectuez une simulation de salaire en tant que freelance en portage salarial, en commençant par prendre en compte le chiffre d’affaires (mensuel ou annuel) que vous générez grâce à vos missions. Sur ce montant, la société de portage va prélever des frais de gestion (souvent considérés comme les « coûts » du portage salarial), généralement compris entre 5% et 10%. Le reste constitue votre salaire brut, sur lequel seront prélevées les cotisations sociales et diverses charges liées au statut de salarié. Ce qui reste après ces déductions représente votre salaire net (vous pouvez aussi effectuer une simulation sur ce lien).

Frais et charges en portage salarial

Il y a donc des frais et charges propres au statut de portage salarial :

  • Les frais de gestion prélevés par la société de portage (entre 5% et 10% de votre chiffre d’affaires)
  • Les cotisations sociales, qui représentent environ 45% de votre salaire brut
  • Les diverses charges liées au statut de salarié, telles que les indemnités de congés payés, la participation aux frais de formation, etc.

Auto-entrepreneur : un statut simplifié pour les indépendants

L’auto-entrepreneur est un statut particulièrement adapté aux freelances débutants ou ayant une activité à faible chiffre d’affaires. Il offre une comptabilité simplifiée et des démarches administratives allégées.

Calcul du salaire en tant qu’auto-entrepreneur

Pour faire simple, le salaire d’un auto-entrepreneur correspond à son chiffre d’affaires, moins les charges sociales et fiscales. Ces dernières sont calculées sous forme de pourcentage sur le chiffre d’affaires, selon un barème spécifique à ce statut (et généralement plus faible en début d’activité). Une fois ces charges déduites, il ne reste plus qu’à soustraire vos frais professionnels pour obtenir votre rémunération nette.

Frais et charges propres à l’auto-entrepreneur

Quand on est auto-entrepreneur, on a en général moins de charges :

  • Les cotisations sociales, calculées sur un pourcentage de votre chiffre d’affaires (environ 22% pour les prestations de services et 12% pour les activités commerciales)
  • La contribution à la formation professionnelle, également calculée sur un pourcentage de votre chiffre d’affaires (0,1% à 0,3% selon votre secteur d’activité)
  • Les impôts sur le revenu, si vous avez opté pour le régime fiscal de la micro-entreprise
  • Vos frais professionnels, tels que les dépenses liées à l’achat de matériel ou à la souscription d’assurances professionnelles (sur lesquels vous ne récupérez pas la TVA, c’est une précision importante).

EURL et SASU

L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) et la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) sont des statuts intéressants pour les freelances dont l’activité génère un chiffre d’affaires plus conséquent. Ils permettent une séparation entre le patrimoine personnel et professionnel et offrent une plus grande flexibilité en termes de rémunération.

Calcul du salaire en EURL et SASU

En EURL et SASU, le salaire du dirigeant est composé d’un salaire fixe, déterminé lors de la création de la société, et éventuellement de dividendes versés en fonction des bénéfices réalisés. Le salaire brut est soumis aux cotisations sociales, qui varient en fonction du statut choisi (TNS pour l’EURL, assimilé-salarié pour la SASU).

Frais et charges en EURL et SASU

On retrouve ainsi parmi les frais et charges en EURL et SASU :

  • Les cotisations sociales du dirigeant, qui représentent environ 45% du salaire brut en EURL (statut TNS) et entre 65% et 80% en SASU (statut assimilé-salarié)
  • Les impôts sur les sociétés ou sur le revenu, selon le régime fiscal choisi
  • Les divers frais liés à la gestion de la société, tels que les honoraires d’expert-comptable, les frais de publication des annonces légales, etc.

Il faut donc faire un certain CA mensuel pour que cela soit intéressant, et vous l’aurez compris, il n’y a pas de parachute si votre activité s’arrête (à la différence du portage, puisque vous êtes salarié de l’entreprise de portage, ce qui vous ouvre les droits au chômage).

En conclusion, chaque statut possède ses propres spécificités en matière de calcul du salaire et de frais et charges et mieux vaut prendre en compte les paramètres ci-dessus pour être certain de choisir le statut le plus approprié.

Dans la même thématique
Remise
Calculer une remise Le calcul d’une remise peut avoir de nombreuses utilités dans la vie et plus particulièrement dans nos habitudes de consommations. Nous rencontrons régulièrement dans notre quotidien des articles remisés, que ce soit en faisant les courses au supermarché, ou lors de nos achats de vêtements, de chaussures en période de solde. 5%, 10%, 30%, il est tout même important de savoir à quel montant en € cela correspond au final. Il faut distinguer plusieurs types de remise, les remises commerciales, remises comptables ou remises marketing. Pas besoin de calculatrice pour arriver à calculer les montants, Calculer.com vous dit tout ! Sébastien
Dernières actualités
comparateur energie
Comparer les offres d'énergie : électricité, gaz et fioul La crise énergétique survenue depuis le début de la guerre en Ukraine en 2022 a profondément modifié notre perception du sujet. La consommation énergétique est en effet une préoccupation majeure aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, qui plus est dans des métiers où les dépenses énergétiques représentent un coût non négligeable des charges. Dans ce contexte, la réduction des dépenses et un premier pas, mais le choix du bon contrat d'énergie l'est tout autant, face à la multitude d'offres disponibles sur le marché. Comparer les différents contrats (d'électricité, de gaz et de fioul) en fonction de sa situation est donc devenu indispensable. Sébastien