Tout savoir sur les taux d'intérêts


Avec des taux records depuis quelques années, beaucoup d'entre vous se questionnent sur ce qui influe sur les taux d'intérêts dans l'immobilier. Pourquoi atteignent-ils des niveaux si bas et comment anticiper au mieux une hausse, afin d'acheter au bon moment ? Le point sur le fonctionnement des taux d'intérêts, avec tous les paramètres qui influent sur ce chiffre clé.

Des taux historiquement bas

Cela fait maintenant plusieurs années (depuis 2012 précisément) que les taux d'intérêts sont au plus bas. Avec des niveaux aux alentours de 1,5% et parfois même en-dessous de 1% (pour des emprunts sur 20 ans par exemple), il n'a jamais été aussi intéressant d'investir pour les acheteurs. Ce qui ne signifie pas pour autant une hausse systématique des constructions (un promoteur immobilier étant soumis à d'autres contraintes pour la construction, comme les politiques du gouvernement, les lois ou l'influence des collectivités locales) ou des achats, même si cet indicateur est un bon témoin de l'activité du secteur.

3 paramètres principaux influent sur les taux d'intérêts

Si l'on s'intéresse maintenant à la mécanique qui fait diminuer ou augmenter les taux d'intérêts, on peut distinguer 3 principaux éléments :

  1. La politique des Banques Centrales (et en particulier de la Banque Centrale Européenne en ce qui nous concerne), qui imposent les taux directeurs, qui correspondent au taux auxquelles les banques se financent. Ainsi, si les taux directeurs sont bas, les banques vont pouvoir se refinancer à un coût faible, ce qui se répercute ensuite sur les taux d'intérêt auprès de leurs clients. Avec une baisse continue des taux directeurs depuis 2011, il est donc logique que les taux d'intérêt aient baissé ensuite;
  2. L'un des effets de la mondialisation est notamment une plus grande variété de placements financiers. L'effet de la concurrence accrue entre les états souhaitant attirer les investisseurs combiné à une volonté politique que les ménages ne paient pas leurs crédits plus chers, contribuent à une relative stabilité des taux dans le temps;
  3. Dernier ressort : la concurrence entre les banques a tendance à faire baisser les taux d'intérêts. N'oublions pas qu'elles se battent également entre elles pour capter le plus de clients possible, avec comme conséquence une baisse des taux d'intérêts. Si vous avez déjà acheté un bien immobilier, que vous soyez ou non passé par un courtier, vous avez du faire jouer la concurrence afin de faire diminuer le coût du crédit. Voilà donc une preuve d'un impact direct sur le taux d'intérêt.

Quelle tendance pour les prochains mois ?

Pour la fin de l'année, aucune tendance à la hausse n'est annoncée. Les taux devraient rester stables, de l'avis des analystes comme des courtiers, et vous ne devriez avoir aucune difficulté à obtenir des taux bas. Sans doute l'occasion de faire une simulation de prêt immobilier afin de connaître votre capacité d'emprunt et d'acheter tant que les taux sont favorables aux acheteurs. 

Sachez aussi que si vous avez acheté votre bien il y a 10 ans par exemple, il est tout à fait possible de renégocier votre crédit auprès de votre banque, ou de vous le faire racheter à un taux plus bas pour gagner quelques milliers d'euros d'intérêts !