1. Actus
  2. Entreprises
  3. Simuler ton TJM en tant que freelance : comment le calculer et l'adapter à ta situation

Simuler ton TJM en tant que freelance : comment le calculer et l’adapter à ta situation


Calcul du coût

En tant que rédacteur web freelance, il est crucial de bien calculer son salaire ou taux journalier moyen (TJM) pour garantir la rentabilité de son activité. Dans cet article, nous passerons en revue les différents statuts possibles, les charges associées à chacun d’entre eux et ce qu’il faut prendre en compte pour déterminer un TJM optimal. Nous verrons également comment l’évolution du TJM peut être influencée par plusieurs facteurs tels que l’ancienneté et le secteur d’activité.

Les différents statuts possibles pour un freelance

Il existe plusieurs options pour exercer une activité de rédacteur web en France :

  • Auto-entreprise : aussi appelée micro-entreprise, c’est le statut le plus simple et le plus populaire pour commencer une activité freelance. Les formalités sont allégées et le régime fiscal est avantageux.
  • EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) : cette forme juridique convient aux freelances qui souhaitent créer une structure plus solide avec une responsabilité limitée au montant des apports. Ce statut implique des obligations comptables et administratives plus importantes.
  • SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) : la SASU offre une grande souplesse dans la gestion et la rémunération du dirigeant, ainsi qu’une image valorisante pour l’entreprise. Néanmoins, elle induit des coûts et des formalités plus élevés.
  • Portage salarial : cette solution permet au freelance de bénéficier du statut de salarié tout en conservant sa liberté d’entrepreneur. Le travailleur est rattaché à une société de portage qui prend en charge la gestion administrative et sociale de l’activité (en savoir plus sur le statut).

Les charges liées à chaque statut

Outre les responsabilités juridiques et administratives, chaque statut présente des coûts spécifiques :

  • Auto-entreprise : un pourcentage du chiffre d’affaires est prélevé pour le paiement des charges sociales (cotisations) et fiscales (impôts). Ce taux varie en fonction de l’activité (environ 22% pour les professions libérales).
  • EURL : il faut comptabiliser les charges sociales du dirigeant (environ 45% du revenu professionnel), les frais de gestion courante (comptabilité, assurance…) et l’éventuel impôt sur les sociétés.
  • SASU : là encore, les coûts comprennent les charges sociales du président, les frais de gestion et l’impôt sur les sociétés. Il faut également prévoir des coûts supplémentaires pour la rédaction des statuts, la publication d’une annonce légale ou la tenue d’assemblées générales annuelles.
  • Portage salarial : la société de portage prélève généralement un pourcentage du chiffre d’affaires (entre 5 et 10%) pour financer ses services. Les frais de portage peuvent varier en fonction des garanties et de l’accompagnement proposé.

Comment prendre en compte ces éléments dans le calcul du TJM ?

Pour déterminer ton TJM, il te faudra prendre en considération :

  1. Les charges sociales et fiscales associées à ton statut.
  2. Tes coûts fixes et variables, comme les frais de structure, les dépenses liées à la prospection ou encore les équipements nécessaires à ton activité.
  3. Ta capacité à travailler sur une période donnée (jours de travail effectifs par mois).
  4. Ton niveau d’expérience et de compétences, qui influenceront directement ta valeur sur le marché.
  5. La concurrence et les tarifs pratiqués par d’autres rédacteurs web dans ton secteur.

Ainsi, le TJM doit refléter une juste estimation de ton expertise, tout en tenant compte des contraintes liées à ta situation personnelle et professionnelle.

L'évolution du TJM en fonction de l'ancienneté et du secteur d'activité

Le TJM évolue généralement à mesure que le freelance gagne en ancienneté, en compétences et en notoriété. En outre, chaque secteur d’activité présente des particularités qui peuvent affecter le niveau de rémunération. Voici quelques éléments impactant ton TJM en tant que rédacteur web freelance :

  • La spécialisation : être un expert dans un domaine précis (par exemple, la santé, le tourisme ou l’informatique) peut te permettre d’augmenter ton TJM.
  • Les compétences transversales : maîtriser plusieurs aspects du métier de rédacteur web (SEO, community management, création graphique…) peut également justifier une hausse de ton TJM.
  • Le niveau d’expérience : plus tu auras d’années d’expérience et un portfolio riche, plus tu pourras augmenter ton TJM en conséquence.
  • La notoriété : disposer d’une bonne réputation auprès de tes clients et sur les plateformes de freelances est un argument supplémentaire pour valoriser ton TJM.

Le lien entre le TJM et la réalisation d'un business plan

Lorsque l’on souhaite se lancer en tant que rédacteur web freelance, il est essentiel de mettre en place un business plan afin de déterminer la viabilité de son projet. Ce document regroupe l’ensemble des éléments financiers (comme le chiffre d’affaires), commerciaux, organisationnels et stratégiques relatifs à ton activité.

Il ne sert pas seulement à convaincre des investisseurs ou partenaires potentiels, le business plan doit avant tout te servir à évaluer tes objectifs et anticiper ta croissance. Dans ce cadre, bien définir ton TJM est primordial pour assurer la rentabilité de ton entreprise : ne le néglige pas !

sebastien
Sébastien

Les sujets de fiscalité

Voir toutes ses publications
Dans la même thématique
Remise
Calculer une remise Le calcul d’une remise peut avoir de nombreuses utilités dans la vie et plus particulièrement dans nos habitudes de consommations. Nous rencontrons régulièrement dans notre quotidien des articles remisés, que ce soit en faisant les courses au supermarché, ou lors de nos achats de vêtements, de chaussures en période de solde. 5%, 10%, 30%, il est tout même important de savoir à quel montant en € cela correspond au final. Il faut distinguer plusieurs types de remise, les remises commerciales, remises comptables ou remises marketing. Pas besoin de calculatrice pour arriver à calculer les montants, Calculer.com vous dit tout ! Sébastien
Dernières actualités
comparateur energie
Comparer les offres d'énergie : électricité, gaz et fioul La crise énergétique survenue depuis le début de la guerre en Ukraine en 2022 a profondément modifié notre perception du sujet. La consommation énergétique est en effet une préoccupation majeure aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels, qui plus est dans des métiers où les dépenses énergétiques représentent un coût non négligeable des charges. Dans ce contexte, la réduction des dépenses et un premier pas, mais le choix du bon contrat d'énergie l'est tout autant, face à la multitude d'offres disponibles sur le marché. Comparer les différents contrats (d'électricité, de gaz et de fioul) en fonction de sa situation est donc devenu indispensable. Sébastien