Calcul de projet immobilier


L’immobilier est l’un des grands enjeux d’une vie pour un particulier. Qu’il s’agisse d’acheter un bien, en logement commun ou individuel, pour y vivre et y élever sa famille, ou encore qu’il soit question d’investir dans la pierre avec un objectif locatif, le calcul du projet immobilier en cours doit être fait avec la plus grande rigueur. Car lorsque l’on achète un logement, l’on ne paie pas seulement son prix affiché en agence. Il faut aussi procéder au calcul du coût du notaire et à un éventuel calcul de travaux, sans oublier qu’en devenant propriétaire foncier l’on s’adjoint une nouvelle taxe annuelle. Et pas des moindres selon les endroits.  En bref, le calcul de projet immobilier se doit d’être aussi global que précis. Une tâche difficile pour laquelle nous vous dévoilons les informations les plus importantes et quelques astuces bienvenues.

Calcul du coût d’achat du logement

En termes d’achat de logement, deux voies se distinguent : acheter un logement déjà en place ou bien se lancer dans la construction de sa maison individuelle.

Dans le cas d’un logement déjà bâti, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, l’important est de déterminer si le prix proposé par l’actuel propriétaire, l’agence ou encore le promoteur correspond bien à la réalité du marché. Pour se faire une idée, deux méthodes s’affrontent :

- un calcul au prix du m² : en s’informant et en dénichant le prix du m² dans l’immobilier à l’endroit où se situe le bien, vous n’avez plus qu’à multiplier ce prix par la surface du logement. Attention, pour les logements sous le statut de la copropriété, la loi Carrez exclue certaines pièces qui ne correspondent pas à des pièces habitables soit parce qu’elles sont trop basses de plafond, trop petites en superficie, ou encore qu’elles ne sont pas dotées d’une fenêtre

- un comparatif avec le voisinage : même si vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves, n’hésitez pas à continuer de visiter des logements similaires situés à proximité afin de vous faire une idée réelle du prix du marché. Comparez ce qui est comparable, en tenant compte bien sûr des éventuels travaux à effectuer ou encore de la taille du terrain à l’extérieur.

Autre facette à prendre en compte, le calcul du coût de la voiture, si la maison de vos rêves se trouve dans un quartier mal desservi par les transports en commun. Devoir emmener un ou plusieurs enfants à l’école en voiture tous les matins représente à la fin du mois un budget conséquent.

Calcul du projet immobilier



Maintenant que vous êtes décidé sur votre logement, il faut obtenir le prêt d’accession à la propriété. En effet, rares sont les foyers qui peuvent régler comptant l’intégralité de leur résidence principale. Il existe une multitude d’offres de prêts et vous devez démêler le vrai du faux pour arriver à trouver ce qui, à termes, est le plus avantageux pour vous. Certaines propositions de crédit peuvent paraître alléchantes de prime abord, mais en creusant un peu, l’on s’aperçoit qu’au bout de 25 ans de mensualités le dixième de point supplémentaire qui semble anodin sur une mensualité finit, au fil des années, à faire une somme rondelette.

Pour le choix de votre crédit immobilier vous pouvez faire appel à un courtier. Cette solution présente des avantages et des inconvénients. Il est vrai que le courtier est le plus à même de vous aider dans votre calcul de projet immobilier. Mais il fait office d’intermédiaire supplémentaire, donc d’une charge financière supplémentaire. Toutefois, s’il vous déniche le meilleur taux de crédit cela peut en valoir la chandelle.

Attention à bien intégrer le calcul du coût du notaire à votre demande de prêt immobilier.

Pensez également à prendre en compte le coût du déménagement, qui peut rapidement chiffrer si vous possédez beaucoup de biens.

Enfin, pensez aussi à la revente de votre bien: pensez à calculer le prix de vente de votre future maison !